Pouvons-nous consommer tous les laitages ?

You are currently viewing Pouvons-nous consommer tous les laitages ?

Les produits laitiers (laitages) s’apprécient souvent pour leurs bienfaits avec leur apport en calcium. Cependant, de nombreux spécialistes mettent en garde contre la surconsommation de lait du fait de la présence de lactose et préconisent un rééquilibrage alimentaire beaucoup plus varié au niveau des aliments et des nutriments.

En fait, les laitages constituent tous les aliments à base de lait comme les yaourts nature, ou le fromage blanc. Il y a également les petits-suisses, la faisselle, les desserts lactés et les crèmes.

Zoom sur ce que nous savons aujourd’hui sur les laitages et les produits que nous pouvons consommer à volonté, et ceux qui ne doivent être ingérés qu’avec modération.

Les produits laitiers purs ou peu travaillés

Les laitages qui sont peu ou pas travaillés tels que le lait de vache ou de brebis se reconnaissent pour être riches en lactose et, si consommés trop abondamment, apportent des maladies comme le diabète de type 1 et des désordres digestifs.

Le lait de vache se caractérise par deux types de protéines (caséines), appelés lait A1 et lait A2. Le lait A1 provient essentiellement des vaches qui ont grandi dans des élevages industriels et dont l’alimentation trop riche et trop spécifique a provoqué au fil du temps une mutation génétique. Ce lait A1 est considéré comme le plus nocif. Il peut avoir des conséquences irréversibles sur le métabolisme humain si consommé trop fréquemment.

Lait de vache

Le lait A2, issu de l’élevage de certaines races de vaches, est bien moins nocif et plus bénéfique pour la santé. D’autres laits (brebis, chèvres…) ont également des propriétés plus ou moins variables en fonction de leur fréquence de consommation et du type d’élevage. Le lait de brebis et de chèvre se distingue pour être moins problématique, car ne contenant que peu de lactose et d’hormones de croissance.

Ce lait se recommande souvent aux personnes qui ne supportent pas le lait de vache.

Les aliments à base de lait travaillés et traités

Dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire où la proportion de lait reste moindre, il est possible de reporter une partie de cette consommation sur des produits laitiers travaillés de petits animaux, comme les fromages.

Fromage

Des bactéries ou des moisissures ont travaillé ces aliments à divers degrés. Certaines protéines compliquant la digestion et provoquant des ballonnements ont été prédigérées, et le lactose en partie décomposé.

Pour bien manger et parfaire son rééquilibrage alimentaire, il est ainsi recommandé d’éviter les produits laitiers. Ces aliments contiennent du calcium (peu assimilable) qui peut être compensé par d’autres aliments (amandes, choux, brocolis…). Par ailleurs, trop de consommation de lait ou trop de consommation de produits laitiers favorise l’augmentation du cholestérol.

Entre autres, avec une formation en médecine alternative, vous pourrez améliorer vos connaissances sur le rééquilibrage alimentaire.

La formation LES BASES D'UNE BONNE ALIMENTATION pourrait vous intéresser